CM1

Friday, 2nd June

Friday, 2nd June

Le matin, Thaïs et Lise nous ont parlé du retour de Thomas Pesquet. Après avoir mangé, un élève nous a présenté un article sur les volcans. Il en existe 2 sortes : les volcans de point chaud et les super volcans. Un volcan à point chaud, le Mont Sinabung s’est réveillé en Indonésie le 18 novembre. Un autre, le Yellowstone, va peut-être bientôt entrer en éruption aux Etats-Unis. Dans certains cas, l’éruption des volcans peut entraîner le refroidissement de la terre car avec la poussière ça cache la lumière du soleil et il fait plus froid.

Rayan et Elian

Jeudi 18 mai

Jeudi 18 mai

En fin de matinée, il y a eu deux « Quotidien », le premier sur un bébé gibbon au zoo de Lyon, le gibbon est une espèce protégée de singes. Puis, un autre élève a présenté un article sur un iceberg près de la côte du Canada qui mesure 40 m hors de l’eau. L’après midi, nous avons eu deux autres « Quotidien », un sur une enfant de Chicago qui s’est presque fait kidnappée par un inconnu mais elle s’est défendue. Un autre sur un projet au Japon, des chercheurs japonais veulent d’ici 2030 creuser 11km de profondeur vers le centre de la Terre pour mieux prévoir les séismes. Les scientifiques creuseront sous l’océan car le manteau est moins épais. Ensuite, nous avons fait de l’histoire des arts sur la musique, Maléna nous a présenté des compositeurs, pendant que la maîtresse nous faisait écouter du Brahms. L’alarme incendie a sonné pour faire un essai, toutes les classes se sont retrouvées sur le terrain, puis nous sommes rentrés en classe et ce fut une fin de journée agréable !

Maléna & Marie-Loup

Jeudi 1er Juin

Jeudi 1er Juin

Avant la récréation, nous sommes allés dans plusieurs classe, car la maîtresse avait une réunion.L’après-midi, nous avons fait une évaluation d’anglais puis Anaïs, Maléna et Ninon ont présenté un quotidien chacune.

  • Anaïs en a présenté un sur un lion dans un cirque dans la Somme. Il devait passer entre les jambes du dompteur. Celui-ci s’est fait mordre la jambe, le cou et la tête. Les artistes du cirque pensent que c’est soit à cause d’une odeur sur les vêtements ou parce que le lion était le dernier de la file.
  • Ninon nous a fait une présentation sur une petite fille qui est née aux États-Unis sans sa main gauche. Elle en a eu une fabriquée avec une imprimante 3D car elle voulait faire du violon toute seule. Avant son moniteur lui tenait l’archer, elle peut maintenant être autonome. Ce sont des étudiants qui ont fabriqué la main.
  • Maléna nous a présenté un article sur le béhour, un sport inspiré des tournois médiévaux. Les participants devaient acheter leur équipement eux-mêmes chez un forgeron spécialisé. Le tout pesait 20kg. Le béhour consiste à déséquilibrer l’adversaire pour poser une partie de son corps à terre autre que les pieds. Presque tous les coups sont permis.Pour terminer, nous avons regardé un c’est pas sorcier qui parlait de l’opéra. Pendant que nous le regardions, le directeur nous a présenté un nouvel élève que nous aurons en CM2. Il s’appelle Diya Benaraïbi, il vient d’Auvergne.

Pierre et Quentin

Jeudi 22 Juin

Jeudi 22 Juin

À midi, nous, les élèves de service, sommes allés aider les CE1 pour le projet « serviettes ». Quasiment tout le monde avait sa serviette à part quelques élèves qui l’avaient oubliée. L’après-midi, on a fini par le jeu en anglais sur les différentes pièces de la maison. Nous avons passé une bonne journée.

Quentin et Noa

Jeudi 29 Juin

Jeudi 29 Juin

Le matin, nous avons fait une évaluation Tacit (c’est un site de lecture) puis on a peint nos poissons. Moi, Anaïs ai présenté un quotidien sur la Finlande plus particulièrement sur les écoles de Kirkkojärvi. Les écoliers travaillent de 6 à 16 ans mais l’école n’est obligatoire qu ’à partir de 7 ans. La cantine fait 10 mètres de hauteur. A Kirkkojärvi, les élèves sont en chaussette, en chaussons ou avec des chaussures en plastique et les professeurs aussi. Jusqu’à 11 ans, les enfants ne sont pas notés mais entre 11 et 15 ans, ils le sont 2 fois dans l’année. La moins bonne note est 4 et la meilleure 10. En primaire, les élèves travaillent 25 heures tandis qu’en France c’est 24, au collège, en Finlande c’est 30. Ils ont une salle de détente avec des fauteuils, un baby foot, une table de ping-pong… Ensuite, Yonis a présenté un quotidien sur un garçon de 12 ans qui sautait sur des piliers et s’est empalé sur le grillage de son jardin. Son cousin de 14 ans l’a aidé en appelant le Samu et en le mettant en Position Latérale de Sécurité (PLS). Wisseme et Lise ont présenté un exposé sur l’Espagne :

  • hola veut dire bonjour,
  • gracias, merci,
  • … Puis la journée s’est terminée. Anaïs et Samuel

Jeudi 8 juin

Jeudi 8 juin

Le matin, nous avons vu un extrait de Carmen très connu (L’ amour est un oiseau rebelle). Après la récréation, Lullaby a présenté un article de Mon Quotidien. Elle l’a fait sur une petite fille qui a mis son hand spinner dans sa bouche pour le nettoyer. Mais celle-ci a avalé le roulement à bille et il est resté coincé dans sa gorge. Sa tête est devenue toute rouge et sa salive a changé de couleur. Sa maman s’en est aperçue en regardant dans le rétroviseur. Elle l’a emmenée à l’hôpital et sa fille a survécu. L’après-midi, nous avons regardé un film Tara sur l’odyssée du corail et sur l’escale de la goélette en Polynésie française. Ce film explique qu’il faut faire plus attention aux océans car le réchauffement climatique fait blanchir le corail (Cela signifie qu’il meurt). Certains poissons vivent dans les coraux et du coup, ils n’ont plus d’endroit pour se cacher. Les insulaires ne peuvent plus manger de poissons ni en vendre.

Garance et Samuel

La classe de CM1 suit le projet TARA

Vous voulez avoir plus d’informations allez sur http://oceans.taraexpeditions.org/

Lundi 19 Juin

Lundi 19 Juin

Nous, les élèves de service, sommes allées manger en même temps que les CP pour voir s’ils se débrouillaient bien avec leur serviette. On a fait le tour de toutes les tables pour regarder s’ils l’avaient. Malheureusement, une personne ne l’avait pas et trois élèves ne voulaient pas la prendre. On leur a tout de suite dit d’aller la chercher, ils l’ont prise. Après la cantine toute la classe est rentrée. Nous avons repris le jeu d’anglais sur les pièces de la maison.

Maëlys & Lullaby

Lundi 24 avril

Lundi 24 avril

Le matin, nous avons commencé par les rituels en anglais puis une dictée de mots. Après la récréation, nous avons fait de l’orthographe. L’après-midi, une remplaçante est venue pour nous enseigner de la géographie, durant ce temps, les CM2 passaient leur test d’anglais. Nous avons appris qu’il y avait un peu plus de 35 000 communes en France. Nous avons également appris à les différencier. Enfin, nous avons terminé par des mathématiques. La journée ne s’est pas mal déroulée.

Wisseme et Lise

Lundi 26 juin

Lundi 26 juinNous avons commencé la matinée par du chant avec les CM2 et avec Karine Bourdois (professeure de musique du collège). On a chanté :

  • Une histoire d’indiens
  • Un casting c’est un casse tête
  • Ne tirer pas sur les bisons
  • Que seraient les westerns
  • Œil pour œil
  • Je remercie
    - 

Après la récréation, on a fait contrôle de mathématiques sur la proportionnalité et sur de la géométrie.L’après midi, on a enregistré le sketch d’anglais sur Audacity. Puis la journée s’est terminée.

Simon & Elian

Mardi 16 mai

Mardi 16 mai

Mardi, nous avons fait de la conjugaison, la plupart des élèves ont été sur les ordinateurs et les autres sur leur cahier. Puis, nous avons chanté avec les CM2 ( une histoire d’indiens, je remercie et œil pour œil). Après avoir mangé, nous avons repeint les endroits où il n’y avait pas de peinture sur les pots de la fête des mères. Ensuite, nous avons fait une évaluation d’histoire.

Océane et Yonis

Mardi 25 avril

Mardi 25 avril

On a commencé la journée par les mathématiques, ensuite nous avons travaillé sur les coraux puis nous sommes allés manger. Après la cantine, nous avons fait de l’histoire, ensuite il y a eu la récréation. Quand on est rentré, la classe s’est séparée en plusieurs groupes, 6 élèves faisaient de l’art plastique d’après le tableau « la grande vague de Kanagawa » d’Hokusai et les autres allaient sur les ordinateurs. Puis on a tourné.

Noa et Quentin

Mardi 27 juin

Mardi 27 juin

On a regardé un « Quelle Aventure » sur la révolution. Dans la salle d’attente du roi, le docteur Guillotin montre une petite guillotine qui est utilisée pour les condamnations à mort. Pour eux c’est un progrès car les nobles et les autres étaient tués de manières différentes. Les gens du Tiers-Etat quand ils étaient condamnés à mort soit ils étaient accrochés à des chevaux et écartelés en public soit ils étaient pendus à des arbres. Par contre, pour les nobles et les membres du clergé, on leur coupait la tête avec une épée.

Mercredi 28 juin

Le matin, nous avons commencé la journée par les dessins sur les fanions. Quand on les avait coloriés ou après dix minutes pour ceux qui n’avaient pas terminé, nous sommes passés sur le coloriage des poissons puzzles.On a fini la journée avec les poissons en ballon de baudruche :

  • on les a peints avec une ou plusieurs couleurs,
  • on a mis les yeux et la bouche,
  • et on a terminé avec les décorations pour ceux qui avaient tout fait.

Ninon et Garance

Mardi 30 Mai

Mardi 30 Mai

Nous sommes partis le matin pour notre dernière séance de voile. Le car était en retard. Nous avons attendu assez longtemps derrière le portail. Quand on est arrivé, nous avons fait une sortie environnementale. Thaïs a trouvé un téléphone par terre. Nous avons appelé le propriétaire, qui est venu le chercher. Ensuite, avec des épuisettes, nous avons pêché :

  • des aselles
  • une écrevisse
  • des têtards de grenouilles…

Nous avons mis ces espèces dans des pots remplis d’eau. Nous les avons observées pour définir de quel animal il s’agissait. Ensuite, nous sommes allés manger dehors sur des tables de pique-nique. Puis, nous avons eu une petite récréation, avant de commencer la voile. Les bateaux étaient déjà préparés. Alors, les moniteurs nous ont proposé deux choix :

  • faire une séance normale
  • faire des régates (courses de bateaux )

La majorité a choisi la 2e proposition. Donc, nous fait trois parcours. Il fallait aller à une bouée jaune, puis à une verte, pour terminer par une orange. Ensuite, nous avons pu choisir entre une ballade et continuer les courses. Beaucoup d’enfants ont décidé de faire une ballade. Donc, le moniteur, Camille, nous a conviés à le suivre. Après, nous sommes rentrés sur la plage. Nous nous sommes changés dans les vestiaires avant de repartir en car à l’école. Une fois arrivés, nous avons chanté avec les CM2 :

  • je remercie
  • une histoire d’indiens

La sonnerie nous a annoncé la fin de la journée. Du coup, nous sommes sortis avec nos sacs. Ce fût une journée merveilleuse !!!!!☺

Lise et Noa

Mardi 6 juin

Mardi 6 juin

Le midi, nous, les élèves de service, avons mangé avec les CP. On a vérifié s’ils prenaient bien leur serviette après avoir posé leur plateau une fois s’être servis. Certains n’avaient pas pensé à l’apporter à l’école, d’autres avaient oublié de la prendre dans le bac. Ensuite, les CE1 sont venus manger pour la première fois avec leur serviette en tissu.

Mercredi 7 juin

Nous avons travaillé avec les CP. Chaque CM1 était avec un ou deux élève(s) de Mme Blanchard. Nous avons ensuite séparé le groupe en 2 : un est allé dans la salle d’art plastique, l’autre est resté dans la classe. Nous avons terminé d’entourer de bandes de papier journal les ballons des CP. Puis, on a commencé les nôtres, certains ont même fini. En fin de matinée, nous avons nettoyé les tables tachées de colle.

Ninon et Simon

Tuesday, 20th June

Tuesday, 20th June

Le matin, nous avons commencé par le rituel en anglais. Ensuite, on a fait des mathématiques. Nous devions multiplier des nombres décimaux avec des nombres entiers. Nous avons ensuite fait de la grammaire sur les propositions relatives. Wisseme et Maléna sont allées manger avec les CP. Beaucoup d’élèves avaient oublié leur serviette. Alors, elles leur ont demandé pourquoi ils ne l’avaient pas. On a mangé des choux de Bruxelles et de la viande. Après, nous sommes retournés en classe pour faire de l’histoire. Nous avons travaillé sur l’approche de la révolution française. Puis, nous avons chanté quelques chansons avant de descendre dans la cour avec les CM2. Nous avons alors répété pour le spectacle de fin d’année. Nous avons chanté :

  • une histoire d’indiens
  • je remercie
  • un casting c’est un casse-tête
  • ne tirez pas sur les bisons

On avait très chaud, la température est montée jusqu’à 36°C. Et cette chaude journée s’est terminée.

Wednesday, 21th June

Le matin, nous avons commencé par faire du vocabulaire avec monsieur Lopez. Quand la maîtresse est arrivée, nous avons arrêté le travail que étions en train de faire. Nous avons commencé par les 2 articles que Thaïs nous a présentés. Le premier parlait d’un homme qui a fait du slackline entre deux montagnes. Il a marché 1,5 kilomètre sur un fil à 600 mètres au-dessus du sol ! Il a fallu deux heures pour réaliser cet exploit. Dimanche, Friedi Kühne, un allemand de 27 ans, a battu le record du monde de slackline. Il a marché pieds nus sur une sangle* de 2,5 centimètres de large entre deux montagnes près de Saint-Jeannet (06) . Il était équilibré d’un harnais*, pour être tenu en cas de chute. Le précédent record du monde (800 mètres) avait été réalisé l’année dernière dans la même ville. Le deuxième article parlait de la française Kseniya Moustafaeva qui a réalisé une incroyable figure lors des championnats d’Europe de gymnastique rythmique à Budapest en Hongrie elle est arrivée à la 6e place. Enfin, nous avons continué les poissons avec les CP. On a dû les aider à mettre le nez sur leur ballon. Ceux qui étaient inactifs coloriaient leur fanion.

Lexique:Sangle : Ici, bande de toile large et plate

Harnais : Sangle entourant le buste et les jambes

Lise et Wisseme

Tuesday, 23th May

Tuesday, 23th May

Le matin, nous avons fait voile. Avec le remplaçant de Camille, 12 CM1 ont fait des jeux : ils devaient naviguer jusqu’à une bouée tout seul, pendant ce temps là, les autres attendaient sur un ponton. Avec Guillaume, un moniteur de voile, l’autre groupe devait aller à une bouée puis à une autre avant de faire un chat ballon bateau. Ensuite, nous sommes allés manger. Enfin, nous avons fait un coloriage magique sur l’accord du passé composé puis de l’art plastique. Maléna et Marie-Loup nous ont présenté un article de journal sur le hand spinner, nous avons appris qu ’il a été inventé il y a 20 ans par une femme qui voulait changer la vie de son enfant handicappé qui s’ennuyait. En France, il n’est sorti qu’en 2017.

Wednesday, 24th May

Nous avons emballé le cadeau pour la fête des mères.

Wisseme et Lullaby

Vendredi 12 Mai

Vendredi 12 Mai

Le matin, nous sommes allés à la voile à l’étang de Feins. Nous avons fait du bateau dès en arrivant. Juste avant de charger les Optimists, le moniteur nous a donné des gilets de sauvetage. Nous avons porté les bateaux et nous les avons mis à la queue leu leu. Ensuite, nous avons appris à installer la grande voile. Après, nous avons tiré les Optimists et nous sommes montés dedans. Plus tard, nous avons fait des jeux. On a fait un chat ballon bateau. On a un ballon et il faut essayer de le lancer dans un autre bateau. Avant de toucher quelqu’un, il faut atteindre une bouée et si quelqu’un la touche alors qu’il n’est pas chat, il a une immunité ( il ne peut pas être touché). Nous sommes rentrés en car, en fin d’après midi et nous avons chanté avec les CM2.

Thaïs et Kylian

Vendredi 16 Juin

Vendredi 16 Juin

Le matin, nous nous sommes dirigés vers le complexe sportif des Omblais pour y faire des matchs de handball inter scolaires. Les équipes se composaient de 6, 7 ou 8 personnes : 5 sur le terrain et 1, 2 ou 3 remplaçant(s). Sur chaque terrain, il y avait un arbitre qui surveillait le match et deux personnes qui notaient les points. Simon s’est fait une entorse dès le début du tournoi. Quelques jours avant, nous avions partagé la classe en trois groupes :

  • les phénix
  • les aigles de feu
  • et les 8 sportifs

En tout, il y avait 5 écoles : les 4 de Betton et une de Melesse.Beaucoup ont retrouvé certains copains !Chaque équipe a fait 4 matchs ( mis à part les 8 sportifs qui n’en ont fait que trois). Nous avons tous eu un bracelet offert par la fédération bretonne de handball. Nous sommes partis des Omblais vers midi tandis que les CM2, eux, sont restés pique-niquer pour faire connaissance avec d’autres CM2. Puis ça a été une journée chaude qui s’est passée et s’est terminée.

Pauline et Maléna

Vendredi 19 Mai

Vendredi 19 Mai

A midi, nous sommes allées manger avec les CP pour les aider à l’organisation du projet serviettes. Il y a eu un changement, les boîtes ont été mises dans la salle où on mange. Il fallait prendre sa serviette après s’être servi au self mais certains CP la prenaient juste après s’être lavé les mains. Plusieurs élèves ont oublié de l’amener à l’école, d’ autres l’ont prise au milieu du repas et quelques CP au début. Après le déjeuner, nous avons préparé les porte-photo pour la fête des mères en ajoutant le plâtre dans notre pot. Un peu plus tard, quand il commençait à se solidifier, nous avons inséré le fil de fer. Ensuite, nous avons aidé les CP à faire de même.

Pauline et Maëlys

Vendredi 30 juin

Vendredi 30 juin

Le matin, nous avons commencé par l’anglais, après les CM2 sont venus nous chercher nous avons dû nous déguiser en indien(nes) pour la répétition de la fête de l’école qui se déroulait le lendemain. Puis, nous avons répété nos 6 chants ( Une histoire d’indiens, Un casting c’est un casse-tête, Ne tirez pas sur les bisons, Que seraient les westerns, Œil pour œil , Je remercie). L’après midi, nous avons terminé les décorations pour la fête de l’école. Il y avait 3 groupes pour faire les fils du circuit de l’eau. Nous les avons accrochés sur un fond bleu qui représentait la mer, puis on trouvait les mots évaporation, condensation et en haut il y avait un nuage.

Thaïs et Kylian

Vendredi 7 avril

Vendredi 7 avril

Le matin, nous avons étudié les coraux. L’après-midi, nous sommes allés avec les CM2 en sortie à la salle de la Touche. Notre classe s’est séparée en deux groupes ainsi que les CM2. Nous avons appris la PLS ( Position Latérale de Sécurité), comment alerter les secours et comment garder son cœur en bonne santé. L’animation s’appelait le parcours du cœur. Vers 16h15, nous sommes rentrés.

Maëlys et Lullaby

Vendredi 9 juin

Vendredi 9 juin

Anaïs et Ninon sont allées expliquer aux élèves de Mme Bri qu’il faut emmener une serviette en tissu pour éviter le gaspillage de papiers. Les CE2 posaient plein de questions parce qu’ils allaient partir en Auvergne. Le midi, Anaïs et Pierre ont aidé les CP CE1 de Mme Portat. Les élèves prenaient leur serviette après avoir posé le plateau sur la table. Certains ne voulaient pas la prendre. L’après-midi, on a terminé de faire les dessins en forme de poisson afin de les regrouper pour qu’ils puissent faire un puzzle ensuite tous les groupes devaient choisir entre :

  • les feutres,
  • les crayons de couleur
  • les pastels

Après la récréation, nous avons fait de la lecture avec Mr Lopez puis on a commencé à colorier le dessin en forme de poisson.

Anaïs et Thaïs

TARA

Comment vivent les coraux ?

Comment vivent les coraux ? récif coralien (©F.Benzoni/FondationTaraExpéditions)

De quoi les coraux ont-ils besoin ?

La lumière est indispensable aux coraux qui seront présents majoritairement dans les eaux peu profondes (l’éclairement diminue avec la profondeur) et transparentes.

La température est optimale entre 25°et 30°C.

Pourquoi les coraux blanchissent-ils ?

Les phénomènes de blanchissement a été particulièrement marqués lors de 1982-83 et surtout en 1998. La température. Si la température s’élève ou la lumière est trop intense pendant une période trop longue, les coraux blanchissent.Si le retour des conditions normales intervient dans un délai suffisamment court, les coraux peuvent récupérer des algues. Alors, les coraux se rétablissent et reprennent leur couleur. Si ce retour est trop tardif, les coraux meurent.

L’augmentation de la température joue certainement un rôle déterminant ; selon C. Conand (scientifique), la température de l’eau de surface a augmenté de 0,8°C dans les lagons en 10 ans.

Les algues

Les algues font que les coraux se fragilisent et blanchissent. Les algues sont aussi responsables du déclin des coraux. Au contact de certaines espèces d’algues, les coraux blanchissent. Sans certaines espèces d’algues, les coraux peuvent mourir.

Lexique

optimale : maximum phénomène : quelque chose qui n’est pas normal blanchissement : Fait de blanchir déclin : L’affaiblissement

Questions Qu’est ce qui est indispensable à la vie des coraux ? A cause de quoi les coraux blanchissent-ils ?

Voici notre source : http://vieoceane.free.fr/paf/ficheb33.htmlhttp://mediathequedelamer.com/actua…

Dernière visioconférence

Dernière visioconférence

Nous avons vu Daniel (chef mécanicien à bord de Tara ) et Marion ( cuisinière à bord du bateau ). Ils nous ont expliqué quelques petites choses. Nous les écoutions, nous et sept autres classes dont une aux Seychelles et une autre en Afrique du sud. Un peu plus tard, nous sommes passés aux questions. Maléna a commencé par poser la question « Combien d’écoles avez-vous rencontré au cours de votre voyage ? ». Ils nous ont répondu qu’ils en ont rencontré environ 150. En 2 jours, ils en ont vu 12.D’autres élèves ont posé des questions et nos interlocuteurs leurs ont répondu et voici ce que nous avons appris :

Depuis le début de cette expédition, l’équipage a toujours eu le droit de prélever des échantillons de corail mais en Indonésie, ils n’auront sûrement pas l’autorisation d’en prendre.

Quand ils partent en mer 1 mois, ils boivent de l’eau de mer nettoyée au déssalinisateur à la place d’acheter pleins de bouteilles d’eau. Si le déssalinisateur tombe en panne, l’équipage de Tara a une réserve qui contient quelques dizaines de litres d’eau.

Marion, la cuisinière, ne reste pas tout le temps à préparer les repas, elle est plongeuse professionnelle et saute dans l’eau surtout pour les prélèvements de plancton. Elle est souvent sur un scooter avec un filet spécial accroché à l’arrière qui attrape du plancton. Le plancton est le premier maillon de la chaîne alimentaire et ça aurait beaucoup de conséquence sur la biodiversité sous-marine s’il venait à disparaître.

Daniel a eu de la chance car il a embarqué juste quand le mécanicien précédent partait de l’expédition. Il est arrivé pour l’expédition « Tara Océan ».

Le jour où tout l’équipage Tara a eu très peur c’est quand la foudre a frappé le mât arrière. Quelques machines ont été brûlées.

Ils sont passés par des zones très chaudes où ils dormaient sans couverture, maintenant ils dorment avec car il fait plus froid. Il fait froid parce qu’ils sont partis d’ici peu des Îles Fidji pour se rapprocher de la nouvelle-Zélande : une zone froide ( Pôle Sud ).Le 8 Juin c’était la journée mondiale des océans, elle s’est passée à l’ONU. Pauline & Marie-Loup

Futuna

Futuna se trouve dans l’océan Pacifique sud.C’est une île située en Polynésie occidentale, au nord-est des îles Fidji, au nord-ouest des îles Tonja et à l’ouest des îles Samoa.La capitale de Wallis et Futuna est « Mata Utu », elle est située sur la côte est de Wallis et à peu près au milieu de l’île. En 2013, il y avait 3 613 habitants. Ils vivent principalement de légumes et un peu de pêche. Futuna est pauvre.

Le drapeau de Wallis et Futuna est rouge avec en haut à gauche le drapeau français et en bas à droite une croix rouge sur fond blanc.

Sais-tu répondre à ces questions ? Combien y a-t-il d’habitants à Futuna ? Où se situe Mata Utu ? Comment est le drapeau de Wallis et Futuna ?

Nos sources :https://fr.wikipedia.org/wiki/Futun…https://fr.wikipedia.org/wiki/Futun…http://indicatifs-pays.fr/capitale-…https://fr.wikipedia.org/wiki/Mata-Utu https://fr.wikipedia.org/wiki/Mata-Utu

La pêche en Polynésie

La pêche en Polynésie

Axée sur les poissons du lagon ou du récif corallien (perroquets, chirurgiens…), cette pêche artisanale utilise plusieurs techniques comme les filets, les lignes, les cages, les nasses…

Il existe plusieurs bateaux pour pêcher. Voici 3 bateaux de pêche : le poti marara*, le bonitier¤ , les pirogues*.

La pêche au harpon : Cette technique de pêche est adaptée à la conduite à l’avant des poti marara. Les dorades coryphènes¤* (mahi mahi) ont la particularité, lorsque les alizés* sont bien établis, de rester en surface lorsqu’elles sont pourchassées. Elles se fatiguent vite et deviennent une proie facile pour un pêcheur aguerri* à leur poursuite qui n’a plus qu’à s’approcher au plus près et les harponner.

*aguerri : habitué à des choses pénibles

*les alizés sont des vents réguliers qui soufflent constamment sur près du tiers de la surface du globe.*Les pirogues¤ sont des embarcation longues et étroite.

*le poti marara ¤est un bateau de pêche polynésien utilisé pour la pêche côtière.

Si vous voulez voir un Poti marara¤ allez sur https://www.google.fr/search?q=poti+marara+photo&ie=utf-8&oe=utf-8&gws_rd=cr&ei=Q_o3WMHOCsfFgAbBjL_4BgSi vous voulez voir une pirogue¤ allez sur https://www.google.fr/search?q=pirogues+photo&ie=utf-8&oe=utf-8&gws_rd=cr&ei=3Po3WJPNHebSgAaKlbmwDQSi vous voulez voir une dorade coryphène¤ :https://www.google.fr/search?q=dorades+coryph%C3%A8nes&biw=1680&bih=915&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwiBpIa8w8PQAhWmIcAKHQrUDw8Q_AUICCgB

Si vous voulez voir un bonitier¤ :https://www.google.fr/search?q=bonitier+bateau+photo&biw=1680&bih=915&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwii9Ojyw8PQAhUlBMAKHYVfC2sQ_AUIBigB

Voici nos sources :http://e-sushi.fr/art-voyage/tourisme/les-poissons-de-polynesiehttp://www.peche.pf/spip.php?rubrique12http://archimer.ifremer.fr/doc/00091/20203/17865.pdf http://www.aires-marines.fr/Actualites/Aires-marines-educatives-en-Polynesie-francaise-et-programme-pilote-Pukatai-Bilan-de-la-premiere-anneehttp://www.atolls-polynesie.ird.fr/resatoll/peche/defpeche/techpech.htm

Le napoléon

Le napoléon (ou labre géant)

Habitat Le napoléon fréquente les eaux tropicales de l’océan Indien, Mer rouge incluse jusqu’aux îles du centre du Pacifique.

Taille Le napoléon est un poisson de grande taille pouvant atteindre 230 cm, toutefois la taille moyenne est de 60 cm, il est le plus grand représentant de sa famille les Labridaes.

Apparence Son apparence est massive. Le mâle adulte possède une bosse proéminente* sur le front. La bouche terminale est grande, charnue, et protractile*. Les yeux sont petits et globuleux.

Son nom scientifique est Cheilinus undalus. C’est le napoléon que l’équipage Tara a vu (un mâle).

Les femelles sont de teinte de brunâtre à verdâtre avec deux traits noirs distinctifs en arrière de l’œil.

Alimentation Le régime alimentaire du napoléon est principalement constitué de mollusques, de poissons et il est capable d’ingérer des espèces toxiques.

Mots compliqués :

massive : qui forme un bloc et qui n’est pas pas creux ni aplati proéminente : qui est nettement en relief par rapport à ce qui l’environne. Protractile : qui peut être étiré globuleux : en forme arrondie ou ovalaire marbrure : ce sont des traits qui sont du même sens mais courbés un mollusque : Animal invertébré, à corps mou, comme un escargot, une huître, un poulpe.

Questions

  • Quelle est la famille du napoléon ?
  • Quelle est la taille moyenne du napoléon ?
  • Quel est son nom scientifique ?
  • Où vit le napoléon ?

Nos sources : http://lewebpedagogique.com/horizonmerpavie/files/2016/06/image-21.jpeg%C3%A9on_(poisson)https://fr.wikipedia.org/wiki/Napol%C3%A9on_(poisson)https://fr.vikidia.org/wiki/Napol%C3%A9on_(poisson)http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/mollusque/52114#4eKB5jpgDXHYOvAf.99

Le plancton

Le plancton

Il y a deux sortes de plancton : le phytoplancton* et le zooplancton*. Le premier est un végétal, le second est un animal. Le zooplancton est composé de petit animaux qui montent la nuit à la surface de la mer pour manger le phytoplancton.

Certains organismes du plancton ont des épines.

Le phytoplancton utilise la lumière du soleil pour produire une grande partie de l’oxygène que nous respirons.

Vu de près, les espèces qui composent le plancton sont si petites qu’elles ne sont visibles qu’au microscope. Une goutte d’eau de mer peut contenir 100 000 phytoplanctons.

La lumière des millions de petits animaux est visible par les prédateurs.

lexique :

le phytoplancton : n.m. un plancton végétal.

le plancton : n.m.Ensemble de très petits animaux qui vivent dans l’eau.Les baleines se nourrissent de plancton.

Le zooplancton:est un plancton animal. Il se nourrit de matière vivante, certaines espèces étant herbivores et d’autres carnivores.

Herbivore :qui se nourrit uniquement d’herbe ou de feuilles.

Carnivore : animal qui chasse et qui mange de la viande. Le chien, le lion, le phoque sont des carnivores.

Notre source : wikipédia

Wisseme

Les CM1 de la Haye-Renaud vous remercient

Les CM1 de la Haye-Renaud

Nous vous remercions pour cette année où nous vous avons suivi. Merci pour tout ce que vous nous avez appris, au cours de cette année. Grâce à vous, nous avons pu apprendre plein de choses sur le corail et l’océan. Grâce à ces visioconférences, nous avons eu la possibilité de vous poser des questions, des questions que nous avons choisi nous même. Merci pour toute cette année, toutes ces réponses que vous nous avez envoyé, et surtout, tout ce que vous nous avez appris. Nous savons maintenant beaucoup plus de choses que nous en savions au début de l’année. Toutes ces questions, toutes vos réponses, resterons dans les souvenirs de cette merveilleuse année de CM1. C’est un mot simple, mais qui peut quand même faire sensation, que nous aimerions vous dire : Merci. Merci, merci beaucoup. Il nous reste tellement de questions en tête qui vous sont adressées, que, même en une année, on ne pourrait pas toutes vous les poser. Chacun des 23 élèves de notre classe vous remercie. Nous vous présentons nos remerciements… en image.

Les dauphins à bosse de Chine

 Les dauphins à bosse de Chine

Nous reconnaissons les dauphins blancs de Chine grâce à leur bosse. Le dauphin est un mammifère marin et fluvial. Ce mammifère se caractérise par sa grande intelligence. Un adulte est de couleur blanche ou rose et peut apparaître comme un dauphin albinos pour certains. Il est capable de se reconnaître dans un miroir comme l’homme, comme certains singes et éléphants. Il est aussi capable de faire usage d’outils. Les dauphins sont des animaux sociaux qui vivent en communauté. Ils s’entraident pour la chasse et la défense. Leurs relations sont complexes. Chez les grands dauphins, les femelles mettent au monde des petits deux ou trois fois par an. Le printemps est la saison des amoureux. À la naissance des petits, la femelle est entourée de 2 ou 3 autres femelles. Elles montent ensemble à la surface. Le petit dauphin sort la queue en premier et son cordon ombilical se casse. Les dauphins ont des cousin(e)s comme la baleine.

 Lexique

Un mammifère : animal vertébré dont la femelle allaite.

Cordon ombilical :ce qui relie le petit à sa maman.

Albinos : personne ou animal qui a la peau, les cheveux et les poils blancs.

social, sociaux : vivre ensemble

Complexe : qui est composé de plusieurs éléments qui s’entremêlent

 QUESTIONS

1 - Comment reconnaissons-nous les dauphins de chine ?

2 - Les dauphins sont-ils intelligents ?

3 - Combien de petits peut faire un dauphin par an ?

4 - Les dauphins ont-ils des cousin(e)s ?

 Voici notre source

https://fr.vikidia.org/wiki/Dauphin

Les tortues marines

Les tortues marines

Les tortues marines font parties de la famille des Chelonioidea.

Il existe 8 espèces de tortues marines :

  • - la tortue Luth 
  • - la tortue verte
  • - la tortue à dos plat
  • - la tortue Imbriquée
  • - la tortue Caouanne
  • - la tortue De Kemp
  • - la tortue Olivâtre
  • - la tortue à bec d’oiseau

Chacune a une particularité :

  • La tortue Luth n’a pas d’écailles.
  • La tortue Verte et la tortue à dos plat ont toutes les deux une paire d’ écailles préfrontales*.
  • La tortue à dos plat a ses bords de carapace retournées .
  • La tortue Imbriquée a deux paires d’ écailles préfrontales* et ses écailles latérales* qui se chevauchent.
  • La tortue Caouanne a 5 ou 6 écailles latérales* et une carapace non circulaire.
  • La tortue De Kemp a 5 écailles latérales* presque circulaires*.
  • La tortue Olivâtre a normalement 6 écailles latérales* ou plus.

lexique :

latérale : du côté

préfrontale : devant le front circulaire : en cercle

norme : état habituel, qui correspond à la majorité des cas

Les tortues Caouannes

Ce qui caractérise les tortues Caouannes : c’ est une tête plus grosse et des muscles de mâchoires puissantes : elles leur sont nécessaires pour manger des mollusques (les moules, les huîtres,… ) et des crustacés (les crevettes, les crabes, les langoustes, …) à carapace dure.

  • Taille : 1,10 à 1,25 m
  • Poids : 120 à 160 kg
  • duré de vie : 30 à 50 ans

Si tu veux voir :http://puteauxplongee.com/bio/tortues.htm

des particularités de tortues marines :

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Falimata.fr%2Fimg%2Fidentification-tortues-marines.gif&imgrefurl=http%3A%2F%2Falimata.fr%2Fgen%2Fvideo-tortue.php&h=1024&w=793&tbnid=aUxjra5PlZgwNM%3A&vet=1&docid=DYEKHSIjOpQeKM&ei=2h9JWM7bMoWfgAbR_ov4Aw&tbm=isch&client=firefox-b&iact=rc&uact=3&dur=301&page=1&start=37&ndsp=47&ved=0ahUKEwjOsMPSnOTQAhWFD8AKHVH_Aj8QMwhiKEAwQA&bih=943&biw=1920

nos sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tortue_marine

https://www.google.fr/search?q=superfamille+des+chelonioidea&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b&gfe_rd=cr&eihttp://www.futura-sciences.com/planete/definitions/zoologie-tortue-caouanne-12647/

QUESTIONS :

  1. Combien y a-t-il de sortes de tortues marines ?
  2. En moyenne, combien de temps vit une tortue Caouanne ?
  3. Que veut dire : latérale et préfrontale ?
  4. Quelle est la particularité de la tortue Luth ?

Les zooxanthelles

Les zooxanthelles

Les zooxanthelles vivent en symbiose* avec certains coraux. Elles sont de micro-algues.Quand il fait trop chaud, les zooxanthelles n’arrivent plus à produire suffisamment de matière organique* pour nourrir le corail. Il peut alors s’en débarrasser, en les expulsant de son corps. Il perd alors toutes ces couleurs, et devient tout blanc. Mais cela est très risqué car le corail perd ainsi son principal mode d’alimentation, et finit souvent par en mourir. Zooxanthelles veut dire jaunes des animaux en grec. Il peut aussi se prononcer zooxanthelles. Les zooxanthelles sont des micro-organismes unicellulaires*.

Photosynthèse

La photosynthèse est le fait que des végétaux utilisent la lumière pour vivre. Par exemple les feuilles des arbres utilisent la photosynthèse.En grec photosynthèse veut dire lumière .

Lexique

Symbiose : Deux êtres vivants qui ont besoin l’un de l’autre.organique : Qui est propre aux êtres organisés.Unicellulaire : Formé d’une seule cellule.

Questions

Comment vivent les zooxanthelles ?

Que veut dire zooxanthelle ?

Que veut dire unicellulaire ?

Nos sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/Photosynth%C3%A8se https://fr.wikipedia.org/wiki/Zooxanthelle

Marie-Loup et Alban

Orque nom féminin

Orque nom féminin

12https://fr.wikipedia.org/wiki/Orque#/media/File:Orca_internal_anatomy_fr.svg

1- L’évent est un tuyau qui permet à l’orque de respirer. L’orque n’est pas un poisson car elle n’a pas de branchies qui permettent aux poissons de respirer. Elle doit remonter à la surface pour respirer.

2- Le melon est ce qui permet à l’orque de se diriger.

 L’alimentation de l’orque

Les orques mangent des poissons, des calmars, des oiseaux de mer, des phoques et d’autres cétacés. Mais on dit qu’on a déjà vu une orque attraper un rorqual bleu (baleine bleue). L’orque est la seule baleine à manger des animaux à sang chaud, des mammifères et des oiseaux. En groupe, les orques peuvent arracher des morceaux de chair d’une baleine grâce à leurs dents tranchantes. En Antarctique, l’orque se nourrit de pingouins et de phoques en se jetant sur les banquises pour y déloger ses victimes. L’orque peut aussi assommer avec sa queue un oiseau en plein vol et ensuite le manger. L’orque avale entre 60 et 80 kg de nourriture par jour. Dans certaines îles de l’océan Indien, les orques se hissent sur la plage pour attraper des otaries, ensuite ils se servent de leurs nageoires pectorales et ils retournent dans la mer. http://www2.istp.org/StudentsCorner/StudentsCorner2003_2004/5thOlivier/animaux/orque/texte/alimentation.html

 La reproduction de l’orque

La maturité sexuelle intervient entre 6 et 10 ans chez la femelle et un peu plus tard chez le mâle, entre 12 et 16 ans. La durée de la période de gestation varie de 15 à 18 mois et les mères donnent naissance à un seul nouveau-né, et cela tous les 5 ans environ. À la naissance, le bébé pèse environ 150 à 300 kg et mesure entre 2 et 2,70 m de long. Il est allaité durant 2 ans, mais commence à se nourrir lui-même à partir d’un an. http://www.jaitoutcompris.com/animaux/l-orque-91.php

 Les cousins de l’orque

L’orque a des cousins : le dauphin, le marsouin, le narval, le béluga, le cachalot et bien d’autres.

 Son espérance de vie

L’orque femelle vit de 80 à 90 ans tandis que le mâle ne dépasse pas les 60 ans.http://www.jaitoutcompris.com/animaux/l-orque-91.php

 Questions

On dit une orque ou un orque ? Quels sont les cousins de l’orque ? De quoi se nourrissent les orques ?

JEU 1 2 3 4 5

Béluga Narval Marsouin Dauphin Cachalot

Lise et Thaïs

Où vivent les poissons clowns ?

Où vivent les poissons clowns ?

Certains poissons-clowns ne vivent qu’avec une seule espèce d’anémone de mer, d’autres, avec plusieurs. Ils vivent dans les anémones de mer et ils se protègent dedans. Ils vivent dans toutes les zones tropicales : l’océan Pacifique, l’océan Indien, la mer de Corail, la mer de Tasman entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande) la mer de Banda…Les poissons-clowns vivent en couple. Le poisson clown est en voie de disparition.

1 - Les poissons-clowns vivent-ils en couple ? 2 - Où s’abritent les poissons clowns ? 3 - Où se trouve la mer de Tasman ? 4 - A votre avis les poissons clowns peuvent-ils vivre dans la mer du Groenland ?

Voici nos sources https://fr.vikidia.org/wiki/Poisson-clownhttps://www.google.fr/maps/@-16.7277409,114.9212444,3z

Simon

Qu’est-ce qu’un atoll ?

Qu’est-ce qu’un atoll ?

Pour qu’un atoll se forme, il faut qu’il soit dans des océans tropicaux. C’est une île tropicale formée de récifs de coraux qui dessinent un anneau autour d’une lagune centrale appelée lagon. Au cours des millénaires, l’île haute volcanique, très lourde, s’enfonce lentement sous son propre poids et subit l’érosion des vents et des pluies, tandis que le récif corallien qui l’entoure, grandit par la construction continuelle de nouveaux coraux. Ainsi, plus l’île s’enfonce, plus le lagon s’élargit.

lagon Les atolls ont jusqu’à 10 000 000 d’années et sont les îles les plus âgées qui existent. La Polynésie française est l’endroit où il y a le plus d’atolls (environ 80) dans le monde. Le plus grand atoll au monde s’appelle Christmas Island et il est situé dans les îles Kiribati (dans le Pacifique)

As-tu bien lu ? Réponds aux questions :

1 Pour qu’un atoll se forme, il faut qu’il soit :

a. dans une jungle tropicale

b. dans un océan tropicale

2 L’atoll forme :

a. un carré

b. un anneau

Voici nos sources https://fr.wikipedia.org/wiki/Bikini_(atoll) https://fr.wikipedia.org/wiki/atollhttps://fr.wikipedia.org/wiki/%C3…(Kiribati)

Visioconférence

Visioconférence avec TARA Le lundi 5 décembre, nous avons fait dans la classe, une visioconférence avec Daniel Cron par ordinateur pour en savoir un peu plus sur son métier et celui de l’équipage de TARA. Il répondait à nos questions et à celles des 11 autres classes. Pauline a demandé combien de temps il fallait pour préparer l’expédition TARA Pacifique et il a répondu qu’ il fallait 1 an pour préparer l’expédition elle-même et 4 à 6 mois pour le bateau. Un autre enfant a demandé s’il y avait des coraux dangereux pour les hommes et il a répondu que oui il y avait des coraux dangereux pour les hommes comme les coraux urticants. Ninon

Visioconférence

Visioconférence

Dans la classe, nous avons fait une visioconférence le 5/12/2016 avec le TBI. Nous avons vu Daniel dans la salle des machines. Au début, il nous a présenté le capitaine du bateau. Nous n’avons pas pu lui parler car il n’avait pas de casque. Il y avait 12 classes à lui poser des questions. Il n’a pas pu répondre à toutes les questions. Nous avons demandé combien de temps il a fallu pour préparer l’expédition Tara pacifique. Il nous a répondu 1 an à Paris et 6 mois à Lorient. Il y a un enfant qui a demandé : avez-vous eu des problèmes de moteur ? Il a répondu : « oui, nous avons déjà eu plusieurs problèmes de moteur sur une autre expédition ». Il nous a montré le moteur tout neuf qu’il avait fallu changer.

Wisseme

Nos histoires

catalogue voeux

couverture de livre Lullaby

Lullaby

couverture de livre Marie Loup

couverture de livre Alban

Couverture de livre Edène

couverture de livre Lise

Lise

couverture de livre Maëlys

Maëlys

Couverture de livre Maléna

Maléna

Couverture de livre Ninon

Ninon

couverture de livre Ninon

couverture de livre Pauline

Pauline

Lulu n’est pas superstitieux mais quand même …

A la fin de la journée, Lulu s’endort et rêve qu’il devient un artiste. Le lendemain matin, il se réveille puis enlève une feuille de son calendrier. Il se rend compte qu’on est vendredi 13. Ensuite, il s’habille avec les vêtements qu’il avait posés la veille sur une étagère de son armoire. Il entre dans la salle à manger et voit une enveloppe sur la table avec écrit : pour Lulu. Il la prend, l’ouvre et la lit :

Cher Lulu,Nous t’invitons le 4 août à Rome pendant les prochaines vacances pour fêter ton anniversaire. Si tu es d’accord, nous t’enverrons plus d’informations, t’offrirons le billet de train et t’attendrons à la gare de Rome Termini. Nous espérons que tu pourras venir. Joyeux anniversaire ! Gros bisous ! Tes cousins ☺ ♥

Lulu saute de joie et tout excité en parle à ses parents. Ils acquiescent. Un peu plus tard, il va chercher une feuille de papier Canson joliment décoré avec des motifs japonnais et un stylo plume de couleur noir pour répondre à leur invitation.

Chers cousins Mes parents sont d’accord pour aller fêter mon anniversaire chez vous. Merci encore. J’espère que nous allons passer un moment génial. J’ai hâte de vous revoir et de découvrir Rome. Gros bisous ! Votre cousin Lulu.☻☼♥

Les semaines passent très vite et Lulu ne se rend même pas compte du temps qui défile. Le moment tant attendu est enfin arrivé : il prépare sa valise avec l’aide de ses parents. Il fixe sans cesse sa montre des yeux. Il a hâte que la petite aiguille ait fini son deuxième tour pour aller à la gare. Il monte dans la voiture de sa mère. Juste avant qu’elle ne démarre le véhicule, Lulu aperçoit un chat noir par la fenêtre. Au moment où elle met le contact, un voyant s’allume et lui indique un problème sur ses freins. Si Mamina était là, elle aurait dit que c’est la faute du ce matou. Ils descendent donc de la voiture et continuent leur chemin à pied. Heureusement l’arrêt de bus est juste au coin de la rue et voilà justement le véhicule qui commence à se faire apercevoir dans le paysage. Ils entrent, puis essayent de trouver des places libres car il y a beaucoup de monde. Le bus avance et s’arrête trois fois avant d’arriver à la gare.Ils arrivent enfin à destination. Lulu attend sur le quai à côté de sa mère et de sa valise. Enfin le train arrive. Il embrasse une dernière fois sa maman et s’assoit dans un wagon. Il y a une dame avec un chapeau noir à côté de lui. Ils font connaissance. Le contrôleur souffle un coup sec dans son sifflet et le train démarre. Une bonne trentaine de minutes plus tard, la locomotive s’arrête brusquement. Une annonce informe les passagers que le train est en panne et qu’il faut attendre. Pendant que les mécaniciens le réparent, le garçon joue aux jeux vidéos qu’il a apporté pour ne pas s’ennuyer. Timidement, il demande à la dame qui est à côté de lui s’il peut appeler ses cousins pour les prévenir que le train aura du retard. Le train repart, les passagers sont soulagés.

Lulu arrive enfin à destination et quand il descend, il ne voit personne. Tout à coup, il sent un gros chien tout mouillé qui vient se frotter à lui. Il lui faut quelques secondes pour le reconnaître : c’est le chien de ses cousins. Puis, il remarque son oncle et ensuite le reste de la famille qui court vers lui. La maman accueille Lulu qui était très impatient de les voir car il ne les a pas vus en vrai depuis plusieurs mois. Avant ils habitaient dans la même ville mais maintenant, ils échangent juste quelques petits messages par Skype quand ils ont du temps. Un de ses cousins a 10 ans, il s’appelle Roméo. Le grand frère de Roméo, lui a treize ans et s’appelle Kevin, Emma, elle, a 8 ans. Toute la petite troupe se dirige vers la voiture. Une fois leur ceinture attachée, les deux inséparables cousins n’arrêtent pas de se faire des blagues. Emma aimerait bien leur en faire aussi mais à chaque fois qu’elle essaye, ils disent qu’elle est trop petite. Sa marraine l’aide à descendre ses bagages de la voiture. Lulu est tout excité alors qu’il entre dans leur résidence. Les enfants commencent aussitôt la visite. Les cousins de Lulu l’accompagnent dans le salon. Il y a deux magnifiques canapés en cuir blanc cassé, une télé écran plat, un meuble en bois verni, plusieurs sculptures Indiennes, quatre grandes baies vitrées et un parquet couleur taupe. C’est l’heure du goûter. La mère propose des cookies avec du multi-fruits ou de l’Ice-tea. Lulu s’assoit sur un siège noir ajustable et commence à manger. Il mange deux cookies et boit un verre de jus de fruit. La famille l’aide à monter ses valises. A l’étage, il y a un grand couloir avec sept portes recouvertes d’une peinture marron foncé. Roméo le fait entrer dans une chambre. Il y a de la tapisserie bleu roi. A droite, il y a un lit en bois et à gauche, une armoire. Kevin attrape un jeu appelé UNO. Les quatre enfants s’assoient en cercle sur le tapis dans la chambre d’amis. Il jouent durant trois parties au cours desquelles Emma et Roméo perdent toutes les manches, Lulu en gagne deux, Kevin en remporte une. Ensuite, les enfants se dirigent dans la salle à manger où les attend un poulet rôti avec des petites pommes de terre rondes. Emma tend un paquet rectangulaire avec un joli ruban vert brillant. Lulu le prend et le garde un instant dans ses mains. Il se demande ce que ça peut bien être. Puis, il commence à l’ouvrir. Pincé entre ses doigts, ce n’est plus un paquet mais un roman de plus d’une centaine de pages intitulé : Le club des 5 en vacances. Lulu est très content mais ne le montre pas tellement auprès de ses cousins, il est trop timide. Lulu feuillette le livre pendant quelques secondes avant que sa tante ne lui demande : Lulu est ravi. La soirée passe très rapidement et ils montent tous se coucher vers 22h.

Au matin, Lulu se lève, et va dans la chambre de Roméo. Ils entendent du bruit en bas et descendent dans la cuisine et le papa les informe que Claire est partie chercher des croissants. Réfléchissez à ce que vous voulez faire aujourd’hui. Voilà des prospectus avec des idées de visite. Assis autour de la table du petit déjeuner, ils regardent les prospectus. Son cousin propose d’aller voir le Colysée, un spectacle d’arène ou bien les thermes de Caracalla. Lulu choisit les thermes. Pendant que les enfants se préparent, les parents font les sandwichs. Lulu sourit quand il aperçoit que Roméo s’est habillé tout en vert lui aussi il prend son sweat vert. - Mamie me dit toujours que le vert porte malheur. A nous deux on fait la paire aujourd’hui ! dit-il à son cousin. Toute la petite troupe prend ensuite le métro pour se rendre aux thermes Quand ils sont devant le grand bâtiment, ils sont impressionnés par sa grandeur et voient une magnifique porte avec des gravures en or. Pour entrer dans le bâtiment, Roméo passe sous une échelle en jouant à chat avec ses cousins. - Si mamie te voyait elle dirait que tu vas avoir beaucoup de malheur dans ta vie, dit Lulu en riant.En arrivant la famille est étonnée car il n’y a pas beaucoup de monde. L’hôtesse d’accueil leur donne un ticket chacun mais la maman les prend pour ne pas les perdre. Les parents et les enfants Emma et Kevin regardent attentivement ce qu’ils voient mais les deux inséparables cousins, eux partent dans une autre direction car de belles mosaïques les attirent. Même si on leur a défendu de toucher à quoi que ce soit, Roméo ne peut s’empêcher d’appuyer sur une mosaïque qu’il trouve très belle. Et tout à coup, il tombe dans un tuyau boueux. Malheureusement, il tient la main de Lulu et l’entraîne également dans le trou. Ils atterrissent dans un passage sombre, se relèvent en se secouant car ils sont plein de poussière et regardent autour d’eux. Lulu appelle à l’aide mais personne ne répond.Roméo sort son portable tout content :

  • Je vais appeler papa il va nous sortir de là. Flûte, pas de réseau ! Regarde ton sweat il est tout déchiré. Et bien dis donc ta mamie a raison de dire que le vert porte malheur. Bon allez courage je crois qu’il va falloir se débrouiller tout seul.

Les enfants désespérés aperçoivent un panneau en bois gravé posé à même le sol. Ils décident alors de regarder s’il n’y aurait pas un passage secret derrière. En fait, ils découvrent un petit coffre en métal. Lulu soulève avec précaution le couvercle mobile et à l’intérieur se trouve un message en italien:Laissez vous guider par les chauves-souris et vous tomberez sur une autre salle éclairée.Trouvez la phrase sur le mur qui vous permettra d’appeler le chat noir.Attendez-le ensuite il vous guidera.

Les enfants ne sont pas rassurés. Ils cherchent les chauve-souris au plafond, les éclairent avec la lumière de leur téléphone portable. Enfin, elles s’envolent, les enfants courent derrière elles de peur de les perdre de vue.Les voilà dans une nouvelle salle. Sur le mur, ils lisent : Oh chat noir, ici t’attendent des personnes égarées vêtues richement

Ils répètent la phrase de nombreuses fois tout d’abord doucement puis de plus en plus fort. Un bip bip se fait entendre. Les voilà complètement dans le noir à cause du problème de batterie. Ils ont froid et sont maintenant très inquiets mais tout à coup, Lulu sent un pelage contre lui. Il pousse un cri de peur et de surprise. Voilà le chat noir.Ils le suivent grâce à son miaulement. Ils arrivent à l’extérieur soulagés et heureux mais découvrent qu’ils sont sur un terrain abandonné. Ils regardent aux alentours la nuit commence à tomber. Soudain, ils aperçoivent une maison, se dirigent vers elle et frappent à la porte. Une vieille dame leur ouvre. Ils expliquent qu’ils sont perdus. Roméo donne le numéro de téléphone de ses parents. Elle appelle et leur donne son adresse. Au bout d’un quart d’heure, les parents arrivent, remercient chaleureusement la vielle dame et ramènent les enfants. Dans la voiture, Lulu pense à sa grand–mère et se dit qu’elle avait peut-être raison à propos des superstitions.Si tout ça lui était arrivé, Mamina ne serait certainement pas sortie de chez elle pendant plusieurs mois !!!

Sciences

LE CYCLE DOMESTIQUE DE L’ EAU

LE CYCLE DOMESTIQUE DE L’ EAU

Comment et par où est passée l’eau quand elle arrive dans notre maison et quand elle en sort ? Une dame qui s’appelle Jeanne est venue nous présenter le cycle domestique de l’eau. Au début, nous avons dessiné un schéma pour expliquer les différentes étapes du chemin de l’eau.

Anaïs et Wisseme ont présenté le schéma que nous avons fait en groupe.

Nous avons fait des expériences où nous avions trois verres contenant un liquide, Jeanne nous a demandé de deviner quel verre contenait de l’eau potable. En sentant, nous avons su que dans un des verres, il y avait du vinaigre blanc. Nous avons choisi le verre n°2 car elle sentait meilleur. Mais ce n’était pas le bon.

Pour vérifier, nous avons versé du vinaigre blanc dans l’eau polluée et l’eau est devenue bleue. C’est une réaction chimique. Puis, nous avons versé du vinaigre blanc dans l’eau potable et rien ne s’est passé donc nous avons tout de suite su que celui qui n’avait pas réagi était l’eau potable.Un peu plus tard, nous avons fait une autre expérience. Nous avons mis un filtre à café dans une bouteille puis nous avons versé de l’eau boueuse à l’intérieur de la bouteille et nous avons observé ce qui se passait.Le passage de l’eau n’était pas du tout rapide . L’eau est devenue plus claire et dans le filtre à café, il y avait de l’herbe, des brindilles. Sur le côté du filtre, il y avait de la terre.

Puis nous avons regardé un « c’est pas sorcier » et nous avons appris qu’il y avait des goûteurs professionnels pour goûter si l’eau est potable .

Anaïs Pauline Edene Wisseme et Kylian

Le cycle domestique de l’eau

Le cycle domestique de l’eau

Ce matin, à l’école, une dame qui s’appelait Jeanne, est venue nous parler du cycle domestique de l’eau. Nous avons fait un schéma du chemin de l’eau à partir de la source d’eau douce. Puis nous l’avons présenté à toute la classe.

Ensuite, nous avons fait 2 expériences. La 1re : chaque groupe avait 3 verres et nous devions trouver dans lequel se trouvait l’eau potable. Nous avons découvert en sentant que dans un verre il y avait du vinaigre blanc et nous croyions que dans le deuxième verre il y avait de l’eau potable. Mais dans le verre où nous pensions que c’était de l’eau potable car elle était plus fraîche , nous avons, en fait, découvert en ajoutant du vinaigre qu’elle n’était pas potable car l’eau est devenue toute bleue. L’animatrice nous a expliqué qu’il y avait de l’encre incolore dans le verre N°2.

La 2e : chaque groupe avait un verre d’eau boueuse et il y avait au choix quelque chose pour filtrer l’eau : du sable, des filtres à café, du coton, ou des graviers. Nous avons choisi le sable. Avec ça, nous avons fabriqué notre propre filtre. Nous avons mis l’eau dans le filtre et l’eau a coulé goutte par goutte dans le verre. Nous avons constaté que c’était avec le filtre à café que l’eau était la plus claire. Enfin nous avons regardé un ’ C’est pas sorcier ’qui parlait du cycle domestique de l’eau. Il disait comment l’eau arrivait des lacs, des rivières, … jusqu’à chez nous. Enfin, nous avons fait un exercice pour savoir si nous nous rappelions bien de ce que nous avons appris. Ninon, Marie-Loup, Alban et Noa

Les gammares

Les gammares

Nous avons fait de la pêche à Feins avec une monitrice du centre nautique de Feins. Nous avons pêché beaucoup de gammares.Ceux-ci sont une famille de petits crustacés d’eau douce que l’on trouve dans les cours d’eau ou les eaux stagnantes*. Une des espèces de gammares les plus communes dans les ruisseaux de France répond au nom latin de Gammarus pulex ( photo). On reconnaît facilement les gammares car leur corps est très comprimé, et de ce fait ils se déplacent généralement sur le côté.
En réalité, ils sont cependant assez éloignés des ’vraies’ crevettes (de l’ordre des Décapodes).
Les gammares sont parfois confondus avec les aselles qui vivent également dans les mares mais la distinction est relativement simple à faire : les gammares ont le corps comprimé sur les côtés (leur corps est étroit et haut), alors que les aselles sont comprimées ’dorso-ventralement’, leur corps est donc large et aplatit. Plusieurs espèces de gammares sont considéré comme vulnérable* ou en danger de disparition par la liste rouge de l’UINC*. les gammares sont des animaux très importants dans le fonctionnement des cours d’eau car ils se nourrissent de matière organique, comme par exemple des feuilles mortes qui tombent dans les rivières. Leur alimentation se compose aussi d’algues et de débris organiques* d’origine animale.
Ils participent donc activement aux cycles biologiques qui ont lieu dans les cours d’eau et dans les eaux stagnantes* comme les mares, les étangs et les bassins.

La Liste rouge de l’UICN constitue l’inventaire mondial le plus complet de l’état de conservation global des espèces végétales et animales. Elle s’appuie sur une série de critères précis pour évaluer le risque d’extinction de milliers d’espèces et de sous-espèces. Ces critères s’appliquent à toutes les espèces et à toutes les parties du monde.Lexique

Stagnantes : Qui ne sont pas trouble et ne bouge pas. vulnérable : Qui ne sont pas protégés et qui peuvent être atteinte. Liste rouge de l’UINC : liste où sont classées les espèces animal menacées.

Pour en savoir plus sur la liste rouge : http://uicn.fr/liste-rouge-mondiale/

pour voir une vidéo sur les gammares :https://www.youtube.com/watch?v=YwGAxGUgZAo

Mes sources :

http://uicn.fr/liste-rouge-mondiale/https://fr.wikipedia.org/wiki/Gammarushttp://www.myrmecofourmis.fr/Les-gammares-de-petits-crustaces-aux-allures-de-crevetteshttp://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/organique/56415

Observation des arbres à Feins

Observation des arbres à Feins

Nous avons observé des arbres dans la forêt de l’étang du boulet. Nous avons eu quatre sortes d’arbres différents à dessiner sur quatre feuilles blanches : une pour chaque arbre. D’ un côté de la feuille, il a fallu dessiner l’arbre en entier et au verso, nous avons dû faire comme une fiche de présentation : avec la forme de la feuille, ses nervures, sa couleur, il a aussi fallu expliquer la forme du tronc, sa taille, s’il se séparait, s’il était lisse, rugueux, où l’arbre était placé, décalqué son tronc… Et de même pour tous.

Nous avons vu une grenouille dans la forêt ! C’est le groupe de Lise qui l’a vue pendant qu’il était en train de faire une fiche de présentation sur l’arbre qu’il avait choisi. Retourné à Betton, nous avons recherché à quelle espèce elle appartient et nous pensons que c’est une grenouille rousse ou une grenouille brune. On a pris quelques photos et en voici une d’un Celle-ci est une photo d’arbuste. C’est un ajonc. tronc d’arbre qui est un peu abîmé.

Nous avons pu admirer de magnifiques paysages que nous offre la nature. Voici des arbres qui ont la base dans l’eau et qui ont le tronc qui se sépare.

Pauline

Ronan Badel

La classe de CM1 a rencontré Ronan Badel le jeudi 16 mars à la médiathèque de Betton.

La soucoupe volante

La soucoupe volante Ronan Badel nous a expliqué pourquoi le livre « 3 600 secondes » était devenu son livre préféré : quand il avait 9 ans, il habitait dans une très grande maison à la campagne. Ses parents ne voulaient surtout pas de TV à la maison. Un jour, alors qu’il s’ennuyait, ses grands-parents arrivèrent pour faire construire une maison juste à côté de la sienne. Son grand-père devint son meilleur copain car il n’avait aucun ami aux alentours. Quelle ne fut sa tristesse lors du décès de son grand-père !!!

Il fut inconsolable pendant des semaines. Un soir, Ronan fit un rêve très étrange : il rêva que, la nuit, il était dans son lit et une lumière toute rose venant de l’ extérieur illumina sa chambre. Il regarda par sa fenêtre et vit une soucoupe volante avec 2 extraterrestres. L’un avait une tête de chien et l’autre avait 6 yeux. Le chien lui fit signe de le suivre et, comme par réflexe, il enfila ses chaussons et descendit l’escalier pour les rejoindre. Ils l’emmenèrent dans la soucoupe volante et ils firent un tour du monde en quelques secondes. Quand ils furent revenus au point de départ, ils montèrent et se posèrent sur un nuage. Pouf !!! Il regarda par le hublot de la soucoupe et vit son grand-père qui lui faisait un signe de la main. Quelques secondes après, Ronan se réveilla et se sentit rempli d’une grande vague de bonheur car il avait vu son grand-père. Et de ce rêve devint un livre : 3 600 secondes.

THE END

Alban et Quentin

Le rêve

Le rêve

Ronan Badel nous a dit que son livre préféré était « 3 600 secondes ». Il nous a raconté pourquoi : quand il avait à peu près 9 ans, il habitait dans une très grande maison à la campagne avec ses parents et ils n’avaient pas d’écrans. Un jour, ses grands-parents ont construit une maison juste à côté avec une porte qui reliait les deux maisons donc pas besoin de passer par le jardin. Il était meilleur ami avec son grand-père. Quand il allait dans la jardin, Ronan avait déjà le râteau dans la main. Quand son grand-père allait faire des courses, il était déjà dans la voiture. Mais son grand-père était déjà très âgé et un jour, il mourut. Du coup, il était très triste. Une semaine plus tard, Ronan rêva que il y avait du rose à travers sa fenêtre. Ronan Badel alla voir. Une soucoupe volante avait atterri dans le jardin. Il se leva voir et il aperçu deux extraterrestres, un avec une tête de chien et l’autre avec six yeux. Ils lui faisaient signe de monter dans la soucoupe volante. Il obéit et monta. Ils firent le tour du Monde. Ils allait à très grande vitesse. Ronan découvrit le Monde mais il devait rentrer. Il leur demanda que la soucoupe volante se pose devant chez lui. Au lieu d’atterrir devant sa maison, la soucoupe monta pour se poser sur un cumulus et c’est là qu’il vit son grand-père par le hublot. Puis Ronan Badel se réveilla et il se sentit beaucoup mieux. Simon et Ninon

Ronan Badel

Ronan Badel

Il y a quelques temps, Ronan Badel était à une terrasse où il prenait son café, puis il vit une vielle dame qui passait avec son chien. Le chien tirait tellement fort sur la laisse qu’il avait l’impression que c’était le chien qui la guidait et qu’elle courait derrière. Il a eu l’idée d’ inventer une histoire dans laquelle la dame rapetissait et le chien grandissait. Quand il voit quelque chose d’impressionnant, de fantastique ou drôle, il le note toujours dans son carnet de croquis.

Kylian, Anaïs, Wisseme, Edène

Sa façon de dessiner

Sa façon de dessiner

Ronan Badel peut dessiner le même animal de différentes façons par exemple il peut dessiner un loup idiot et un loup sérieux. Il y a quelques temps, il a illustré deux livres en même temps dont le personnage principal était un loup. Le loup idiot a des yeux grands et ronds, les oreilles qui tombent et les jambes toutes molles alors que le loup sérieux a les oreilles droites, un petit museau, des petits yeux sérieux qui lui donnent un air méchant et intelligent. Dans son atelier Ronan Badel avait deux tables, une pour le loup idiot et une autre pour le loup méchant. Signature : Garance, Rayan, Pauline, Marie-Loup

 Ronan Badel

 Ronan Badel

Ronan Badel a fait ce tableau à l’acrylique. Il nous a expliqué que l’aquarelle c’était difficile car s’il se trompe, il doit tout recommencer. Alors que s’il le fait à l’acrylique ou à la gouache et qu’il le rate il n’a pas besoin de recommencer, il peut repasser sur ses erreurs. Ce tableau représente un loup dans une forêt.

Thaïs Noa Océane Samuel

Voile

Vendredi 28 Avril

Vendredi 28 Avril : Voile

Vendredi matin, nous sommes allés faire de la voile sur l’étang du boulet à Feins*. Les CM2 étaient avec nous mais ils ont fait de la voile l’après midi. La maîtresse a fait deux groupes. Il y avait deux moniteurs : Guillaume et Camille. Moi j’étais dans le groupe de Guillaume. Nous sommes allés mettre un gilet de sauvetage et prendre le matériel qu’il faut poser dans l’Optimist*. Nous avons amené notre bateau près de l’étang à l’aide d’un petit remorqueur par groupe de deux ou trois. J’étais avec Marie- Loup. Nous avons accroché les bateaux entres eux et Guillaume nous faisait avancer avec son bateau à moteur. Arrivés sur l’eau, nous avons détaché nos bateaux. On a fait un Jack Adit a dit *, il nous disait de faire pencher le bateau en avant, en arrière, à gauche ou à droite, de se mettre debout sur l’Optimist* et de le faire balancer. Ensuite, nous avons installé la dérive* dans l’entaille qui est au milieu du voilier* et le gouvernail* à l’arrière. Notre moniteur a lancé des balles sur l’eau et nous devions les attraper le plus possible pour en avoir beaucoup à l’aide d’une pagaie* et du gouvernail*. Nous avons fait deux parties comme celle-ci. Ensuite, il nous a donné la voile et nous avons appris à la manier même s’il n’y avait pas beaucoup de vent. Un peu plus tard, il est allé mettre une bouée à un point précis et il fallait s’y diriger avec la voile* et le gouvernail*. Arrivé à la bouée, le premier bateau s’accroche à l’engin flottant et le suivant s’attache avec le premier, le troisième avec le second et ainsi de suite. Nous avons également fait deux parties de ça. A la fin de la séance, nous sommes tous rentrés en bateau à moteur. On s’est changé et on a pique-niqué. Après avoir bien mangé, nous nous sommes défoulés sur une vaste étendue d’herbe où il y avait plein de moucherons*. L’après midi nous avons fait cours dans une petite salle de classe. Nous sommes parties du centre nautique* vers 15 h 55. J’ai passé une superbe journée.

Lexique Feins : Ville de Bretagne

Optimist : Sorte de bateau

Jack Adit a dit : Jeu où l’on doit faire toute sorte d’exercice

Gouvernail : Objet servant à diriger le bateau

Pagaie : Objet servant à faire avancer le bateau

Voile : Objet servant à faire avancer le bateau avec la force du vent

Moucheron : Bébé mouche , moustique

Centre nautique : Centre où l’on apprend à naviguer sur toutes sortes de bateaux

Dérive : Planche que l’on insère dans le voilier et qui fait que le bateau reste stable

Pauline

Voile

Voile Nous sommes arrivés le matin dans la cour de l’école, puis nous sommes directement ressortis en direction du car qui venait de pénétrer sur le parking. Une fois que nous, les CM1, ainsi que les CM2 furent installés à l’intérieur du véhicule, celui-ci a démarré. Une demi-heure plus tard, le car s’est arrêté et tout le monde est descendu. On s’est rendu alors devant un bâtiment. Les CM2 se sont installés dans une salle de classe alors que nous, on s’est rendu à l’arrière de ce bâtiment. Deux moniteurs, Camille et Guillaume, sont finalement arrivés. La classe s’est découpée en deux groupes qui sont allés chacun, s’équiper de gilets de sauvetage. Ensuite, nous avons appris à prendre un bateau, c’est toute une organisation ! Six personnes devaient par groupe de 3 attraper un côté du bateau et le porter jusqu’à la rive. Quand tous les bateaux furent descendus, on nous a équipé d’une dérive, une planche en bois qui sert, justement, à ce que le bateau ne dérive pas, un gouvernail, pour diriger l’Optimist ainsi qu’une voile et une pagaie que le moniteur a prises dans son bateau à moteur. On a attaché les bateaux entre eux. Le moniteur nous a montré comment il fallait monter dans l’optimiste. Il faut que quelqu’un mette ses pieds à l’intérieur du bateau pendant que l’autre monte à l’intérieur. Le moniteur a démarré son bateau, ce qui a fait une secousse, et a commencé à nous tirer sur le lac, car on ne pouvait pas encore avancer. Arrivés au centre de l’étang, on s’est arrêté. Le moniteur nous a expliqué des consignes qu’on devait exécuter ou non, en fait, c’était un Jaques Adit a dit. On a dû se lever, se placer à l’avant du bateau, où l’on a constaté qu’il penchait d’un côté. Ensuite, on a pu installer la dérive. On devait réfléchir à l’emplacement de celle-ci. Tout le monde a immédiatement compris qu’il fallait la placer dans l’espèce de trou au milieu du bateau. Pour pratiquement tous les équipages, la dérive s’enfonçait bien, sauf pour un groupe avec qui elle remontait sans cesse. Quelques instants plus tard, on a pu également réfléchir à l’emplacement du gouvernail. Il se plaçait à l’arrière du bateau, sur des petits embouts métalliques. On est arrivé, tant bien que mal à trouver l’emplacement du gouvernail. Après ça, on s’est détaché les uns les autres et on eu le droit d’installer la voile. Elle se plaçait dans un morceau de tuyau de métal. Quelqu’un a dû avancer à l’avant du bateau pour tenir la voile qui venait d’être installée. Ensuite, on a dû faire un aller-retour en choisissant à chaque fois la pagaie ou la voile. Certains groupes ont commencé avec la voile, alors que d’autres ont choisi la pagaie. Quand on est parvenu à l’autre extrémité du parcours, on a fait alors demi-tour et on s’est rendu compte que l’on n’avançait plus. Ceux qui avaient pris la voile à l’aller continuaient d’avancer, contrairement à nous, qui avons continué de faire du sur place. Le moniteur est venu alors nous voir et nous a demandé la raison pour laquelle on n’avançait guère. On lui a expliqué ce que l’on pensait : que le vent soufflait dans le sens inverse de la direction vers laquelle nous étions orientées. Il a approuvé et nous a autorisé à reprendre la pagaie. On est retourné alors vers une bouée orange. Le cours s’est terminé, alors, on a dû retourner sur la plage et laisser les bateaux en place. On a ôté nos gilets de sécurité et on s’est rendu là où on avait déposé nos affaires. Chacun s’est attablé et a commencé à déguster son pique-nique tout en discutant avec ses camarades. A la fin du repas, on a eu un laps de temps pour jouer. Puis, les CM2 ont dû se rendre sur la plage tandis que nous, on s’est rendu dans la salle de classe où les CM2 avaient passé la matinée. On a commencé l’après-midi par des mathématiques. Ensuite, on est passé à la poésie. Durant ce temps, les CM2 faisaient de la voile, comme nous avions fait la matinée. Puis, ce fût malheureusement la fin de la journée, on a dû quitter les lieux pour se rendre dans le car qui devait nous ramener à l’école. On a fait le trajet inverse, en direction de l’école. A notre arrivée, on a dû descendre du car. C’était la fin de la journée. Lise

VOILE DU VENDREDI 28 AVRIL

VOILE DU VENDREDI 28 AVRIL

Vendredi matin, un car nous attendait, nous et les CM2, pour nous emmener à l’étang du Boulet, à Feins. Quand nous sommes arrivés, on s’est dirigé vers le camp Marabout pour poser nos affaires et certains pour mettre leur combinaison. Ensuite, 2 accompagnateurs nous ont séparés en 2 groupes et les CM2 sont allés à l’intérieur du bâtiment dans la salle de classe ; Camille et Guillaume, nos professeurs de voile, nous ont donné des gilets de sauvetage. Nous nous sommes dirigés vers la remise de bateaux pour les remorquer et les mettre au bord de l’eau. Ensuite, ils nous ont expliqué comment mettre et à quoi servent les pièces de l’Optimist :

  • le gouvernail, à diriger le bateau,
  • la dérive, à le stabiliser,
  • la voile, à faire avancer l’Optimist.

Puis nous sommes montés dans les bateaux par groupes de 2 ou 3 et nous avons attaché les bateaux de telle sorte que nous formions une file indienne. Nous avons vogué sur 100 mètres et nous nous sommes détachés pour faire un exercice d’équilibre. Le groupe de Guillaume avait beaucoup d’avance sur celui de Camille. Nous avons mis les pièces sur le bateau et avons pris les rames pour s’approcher et attraper les balles que Guillaume lançait sur l’eau. Nous nous sommes remis en file indienne pour aller plus loin où nous avons mis les mâts et nous nous sommes dirigés vers le centre nautique. Nous avons fait plusieurs pauses mais nous nous sommes pas mal débrouillés pour une première !!! Arrivés au centre, nous sommes allés vers le camp Marabout et nous avons découvert qu’il y avait des centaines de moucherons. Nous nous sommes changés puis on est allé manger en intérieur. Ensuite, nous avons joué sur un terrain d’herbe pendant 45 minutes. Quand les CM2 nous ont rejoints, nous sommes partis dans la salle de classe pour faire des mathématiques et copier une poésie. En fin de journée, nous sommes rentrés à l’école.

Alban